Alpe d'huez poster_edited.jpg

Alpe d'Huez

Étape mythique là ou le tour se perd ou se gagne 

 

Sur le bitume des légendes comme Indurain, Lemond, Pantani et des autres grand du cyclisme, aux même route ou Lance Armstrong a attaqué sans pitié ses opposants les laissant loin derrière. Voici son histoire.

L’Alpe d’Huez est une ascension des Alpes françaises. Bien qu’elle ne soit pas la plus difficile (La PlagneCourchevel pour ne citer que des stations de ski visitées par le Tour de France offrent des montées plus ardues14) les passages réguliers du Tour de France, ainsi que le caractère souvent décisif de cette étape, lui ont permis de se bâtir une notoriété internationale. Ainsi, l’Alpe d’Huez est très prisée par les cyclotouristes qui sont chaque jour en moyenne 300 à effectuer l’ascension15. Chaque mois de juillet, la station est également le cadre de l’arrivée de la cyclosportive La Marmotte qui rassemble de 6 000 à 7 000 participants.

Le dénivelé est de 1 090 m. L'ascension présente un profil de 13,8 km à 7,9 % de moyenne. La montée de l’Alpe d’Huez est constituée de 21 virages numérotés en ordre décroissant par des panneaux indicateurs (auparavant, il s’agissait de bornes pour servir de repères aux chasse-neige) et hormis un virage qui nécessite une relance, les virages constituent à chaque fois un replat. Chacun de ces panneaux rend hommage à un des grands vainqueurs de cette étape.

Fondation_CHUSJ_FR_HOR_bleu_4C_AB web.png